Retro Tech : le Top 5 des incontournables de mon enfance

Sharing is caring!

Il y a quelques jours, je faisais un vide grenier quand je suis tombée sur des objets qui m’ont rendue nostalgique, m’inspirant ce billet. Pour ceux qui sont de ma génération, vous vous rappelez peut-être de ces appareils que nous utilisions lorsque nous étions plus jeunes.

1- Le baladeur cassette ou walkman:

Photo d'un baladeur cassette
Baladeur cassette ou walkman – CCO Domain, via Pixabay

C’était le fun à l’époque. Un casque audio, une boîte (qui d’ailleurs ressemblait à une mini radio sauf qu’elle n’avait pas de haut-parleurs), une cassette, des piles et le tour était joué ! Eh bien, pour moi, mon baladeur cassette était la plus belle chose que j’avais. Oui oui…A l’époque on ne pouvait pas rêver mieux. Il m’avait été offert par un cousin et était accompagné d’une seule cassette : celle d’un artiste de la musique gospel. Je précise que mes parents m’avaient interdit de toucher à leur collection de cassettes. Toutefois, je les empruntais en cachette mais cela ne durait pas plus de 10 min.

Ainsi, souvent, je me contentais de ma cassette et lorsque je finissais les chansons de la face A, je la tournais pour écouter celles de la face B. J’avais fini par connaître par cœur tous les morceaux. Aussi, mon baladeur ne me quittait jamais. Lorsque ma mère m’envoyait acheter du pain, je l’avais en main. Lorsqu’elle me demandait de faire la vaisselle, je l’avais toujours. Lorsque je faisais la lessive, mon baladeur était accroché à mon pantalon ou à ma jupe. J’ai fait ça jusqu’au jour où l’appareil en a eu marre ! Il m’a lâchée un beau matin.

2- Le « Family game » :

Photo d'une console de jeu
Console de jeux « Family Game » de la marque SEGA – CCO Domain, via Pixabay

Mortal Combat, Super Mario, Contra, Tétris… Si seulement ces jeux pouvaient parler… Mon petit frère et moi passions des heures devant la télévision. Cette console avec un boitier énorme et deux manettes était à mon avis l’un des « ancêtres » des consoles de jeux vidéo télévisés d’aujourd’hui. Dans la console, il fallait introduire une cassette bizarre sur laquelle étaient enregistrés les jeux. D’abord, mon frère et moi nous battions toujours pour savoir qui aurait la manette principale. Puis, il fallait sélectionner pour certains jeux des personnages aussi bizarres les uns que les autres. Pour Mortal Combat surtout, on avait même l’impression que certains personnages étaient plus forts que d’autres et que la victoire ne dépendait pas de notre manière de jouer. D’ailleurs, nous n’avions aucune stratégie de jeu. Nous appuyions donc en désordre les touches des manettes, l’essentiel étant de gagner.

3- Le baladeur CD[1] :

 

Photo d'un baladeur CD
Baladeur CD – CCO Domain, via Pixabay

Le baladeur CD par contre, je n’en ai pas eu. Cependant, j’avais un ami qui ne cessait de me narguer avec le sien. Cet appareil fonctionnait comme le baladeur cassette sauf que la forme en avait changé, et qu’à la place des cassettes, on avait des CD. Je me rappelle encore le jour où j’en ai demandé un à mes parents. Ma mère fit le discours suivant :

Les baladeurs ce n’est pas bon pour les enfants. Toutefois, j’ai accepté que tu aies le précédent car je n’avais pas le choix (Il ne reste plus qu’à ce qu’elle remercie Dieu que ça se soit gâté). Laisse-moi te dire que lorsque vous avez ces casques aux oreilles et que vous marchez dans la rue, vous n’entendez pas les voitures qui klaxonnent derrière vous et un accident est si vite arrivé.

Elle aurait pu dire un simple non mais on les connait, nos mamans africaines. Lol. Ce qui était sûr, c’est qu’elle avait réussi son coup et qu’après je n’ai plus jamais demandé de baladeur CD.

4- Les premiers baladeurs MP3 :

Photo d'un baladeur MP3
Baladeur MP3 – CCO Domain, via Pixabay

On en arrive à ce bon vieux baladeur MP3. Lui, je l’ai gagné lors d’un jeu concours. C’était un tout petit objet rectangulaire avec un écran bleu, jaune ou blanc, sur lequel on pouvait lire le titre et l’auteur de la chanson qu’on écoutait. Comme avec le baladeur cassette, je l’avais tout le temps sur moi mais cette fois-ci, c’était pour frimer à l’école. Cependant, ça n’allait pas durer : quelques mois après avoir eu mon baladeur, je l’ai fait tomber et l’écran s’est cassé. Le jour-là, je l’ai tout bonnement remis dans ma poche et je suis rentrée m’apitoyer sur mon sort (apparemment, avoir des baladeurs ne me réussit pas). Plus tard, j’en ai fait une clé USB.

5- Les premiers téléphones Nokia :

Nokia 3310
Nokia 3310 – CCO Domain, via Wikimedia Commons
Téléphone Nokia
Télephone Nokia – CCO Domain, via Pixabay

Je suis sûre que vous vous rappelez encore de ces téléphones. En effet, l’un des premiers téléphones en Afrique était ceux de la marque Nokia, dont le Nokia 3310. Ce téléphone en plus d’être une éventuelle arme (on pouvait assommer une personne avec sans qu’il ne se casse) était cher et lourd à porter. On pouvait trouver les premiers téléphones entre 300 000 et 350 000 FCFA[2], le prix d’un Iphone aujourd’hui.

Aussi, il n’y avait que deux jeux très populaires à l’époque sur les Nokia : Bounce et Snake. Je ne parle pas des jeux réadaptés qu’on trouve maintenant dans Play Store ou dans App Store. Les premières versions de ces jeux étaient en blanc et noir. Après y avoir joué on avait mal aux yeux mais on reprenait de plus belle. Je me rappelle même que nous avions un code qu’il fallait saisir pour ne pas perdre et reprendre une partie de Bounce. A cette époque, c’était pour nous la technologie « dernier cri » comme on dit chez moi. Certains n’avaient jamais imaginé les smartphones.

Toutefois, malgré nos appareils, nous trouvions encore le temps de nous rencontrer, de discuter et de rire entre amis. Même à l’avènement des premiers téléphones, nous avions encore une vie sociale, car la possession de ces objets maintenant connectés n’était pas aussi évidente qu’elle ne l’est de nos jours. On ne s’offrait et on n’offrait pas un téléphone, soit par manque de moyens financiers, soit pour éviter aux enfants d’être distraits en classe, soit par simple méfiance.

Aujourd’hui, tout a changé et les smartphones ont tout remplacé. Ainsi, nos moments de partage et de réjouissance sont devenus des moments « selfies » et « réseaux sociaux ». Quoi qu’il en soit, rappelons-nous qu’aucune technologie, aussi « parfaite » soit-elle, ne peut remplacer la chaleur humaine et le sentiment d’appartenance à une communauté qui nous aime. Il suffit juste de savoir faire la part des choses et de faire chaque chose au moment opportun. En attendant, si vous vous rappelez d’une autre invention technologique qui vous a marqué, vous pouvez la citer et me raconter votre expérience en commentaire ! A la prochaine ! x.o !

[1] CD = Compact Disc

[2] 1euro = 650 FCFA (XOF)

Sharing is caring!

  11 comments for “Retro Tech : le Top 5 des incontournables de mon enfance

  1. Rico
    6 avril 2018 at 20 h 37 min

    Nostalgie… surtout le baladeur mp3.

    • Inda
      6 avril 2018 at 21 h 54 min

      Lol… Je t’imagine frimant avec ton baladeur. :p

  2. Michael
    7 avril 2018 at 1 h 43 min

    Ha-ha oh my god
    Le famly game j’en étais fan sans oublié le Nokia 3310. Des purs merveilles
    Je suis partant si quelqu’un l’a dans son musé et voudrait bien m’inviter à y jouer Lol

    • Inda
      7 avril 2018 at 1 h 53 min

      Mon family game est en pièces détachées. Il sert plus à rien sinon je t’aurai invité jouer.Lol.

  3. Mahamadou
    7 avril 2018 at 4 h 47 min

    Tu viens de réveiller la nostalgie en moi

    • Inda
      8 avril 2018 at 20 h 01 min

      Ca fait plaisir! LOL! 🙂

  4. 11 avril 2018 at 7 h 24 min

    Merci de m’avoir fait rappeler mon bon vieux walkman qui m’a permis de passer de bons moments!

    • Inda
      11 avril 2018 at 9 h 15 min

      Merci à toi de m’avoir lu Richard. Contente que cela t’aie plu!

  5. Christian ELONGUE
    30 avril 2018 at 13 h 30 min

    Bel article Inda ! Tu m’as replongé dans mes souvenirs avec le Nokia C 3310. C’était un téléphone hyper-résistant qui pouvait tomber sans jamais se casser. Même quand les Smartphones ont commencé à être tendance, je me souviens que ma mère préférais toujours son 3310 car cela ne lui donnait point de « maux de tête ». Efficace et simple à utiliser…

    • Inda
      1 mai 2018 at 0 h 49 min

      Merci Cédric! Ces téléphones étaient effectivement de vrais bijoux en matière de résistance et de simplicité!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *